Zoom sur une année au conservatoire pour un enfant

Déroulement d'une année au conservatoire

Avec près de 300 000 élèves inscrits (musique, danse et théâtre compris), les conservatoires restent des établissements d’enseignement privilégiés et appréciés pour leur pédagogie de pointe. Une année au conservatoire concentre différentes étapes, de l’audition préalable à l’évaluation finale. Chaque cycle dispose notamment de ses propres spécificités. L’objectif reste le même : permettre aux élèves d’acquérir une excellente maîtrise de leur instrument et de la théorie musicale, en conjuguant plaisir et discipline.

Les règles d’intégration du conservatoire de musique

Le processus d’admission n’est pas le même selon que le conservatoire visé soit à portée départementale, régionale ou nationale. Les CRD et CRR (conservatoires de département et de région comme le Conservatoire Régional du Grand Nancy) ouvrent leurs portes aux élèves de tous âges.

Au contraire, les conservatoires nationaux (comme le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris) accueillent une population formée par le biais d’études supérieures dont les entrants ont terminé le cursus conservatoire. L’accès se fait sur concours type grandes écoles.

L’admission dans un conservatoire régional ou départemental

Les procédures exactes d’admission au conservatoire peuvent différer selon les établissements. En règle générale, les enfants accueillis profitent d’un parcours de découverte des instruments qui peut se développer sous la forme d’ateliers de demi-journées. En fonction des places disponibles, il est alors possible de réserver directement une affectation avec le professeur souhaité, ou bien d’émettre plusieurs vœux.

Les instruments les plus connus, donc les plus demandés, comme le violon ou le piano, ne disposent pas d’assez de places pour tous les élèves. Les enseignants peuvent choisir d’effectuer une sélection en évaluant les différents postulants selon :

  • la qualité de leur oreille (primordiale notamment pour le violon) ;
  • leur dextérité et leur coordination ;
  • leur sens du rythme ;
  • leur capacité de concentration ;
  • etc.


D’autres établissements opteront pour un tirage au sort, ou choisiront les premiers élèves inscrits dans la discipline.

À savoir :

Il est important de laisser l’enfant choisir son instrument favori, car c’est lui qui devra le travailler quotidiennement. En général, il n’est pas possible de changer d’instrument avant 3 ans de formation au conservatoire.

L’admission dans un conservatoire national

Les deux grands conservatoires nationaux français sont celui de Paris et celui de Lyon. Ces établissements très sélectifs ne retiennent qu’une petite minorité de candidats, sélectionnés après une audition exigeante. L’examen prend en compte l’aboutissement de la technique, mais aussi la qualité de l’interprétation. Si les candidats s’avèrent rapprochés en termes de résultats, des auditions supplémentaires sont parfois engagées.

Lors de l’examen d’entrée dans un conservatoire national, l’élève doit se plier à plusieurs épreuves :

  • Des écrits et oraux en formation musicale dont la réussite est obligatoire pour poursuivre (épreuve éliminatoire) ;
  • Une 1ère épreuve pratique : l’élève doit jouer de son instrument en choisissant parmi un répertoire de plusieurs oeuvres imposées ;
  • La réussite de la première épreuve pratique ouvre l’accès à l’ultime épreuve : une interprétation d’une oeuvre imposée communiquée quelques semaines à l’avance.


Le jury peut l’interroger tant sur l’aspect culturel de la musique que sur des points de solfège particuliers. L’épreuve inclut potentiellement du déchiffrage, des questions théoriques ou des discussions autour d’un mouvement musical.

Pour entrer au conservatoire national, plusieurs conditions s’avèrent quasiment indispensables :

  • être âgé de 18 à 25 ans environ ;
  • disposer d’un diplôme de baccalauréat, voire d’une licence 1 en musicologie ou d’un diplôme de premier cycle ;
  • avoir plusieurs années de pratique instrumentale et de solfège ;
  • se présenter au maximum 3 fois au concours d’entrée d’une discipline ;
  • faire valoir un niveau B1 à C1 (selon le diplôme visé) en français.


Des dérogations sont possibles pour contourner la limite d’âge, mais elles s’appliquent au cas par cas et concernent par exemple les congés maternité ou maladie. L’âge maximal pour entrer au conservatoire national, toutes dispositions confondues, est de 30 ans.

Durée et fréquence des cours au conservatoire selon le cycle

Les élèves des conservatoires de musique sont soumis au suivi obligatoire de trois pôles d’apprentissage : la formation musicale (qui désigne la partie théorique), la pratique collective (en chorale ou en orchestre) et l’instrument ou le chant. Ces enseignements s’avèrent indispensables dans l’acquisition de la formation complète.

En fonction des cycles, le nombre d’heures hebdomadaires de cours diffère.

L’éveil ou l’initiation au conservatoire

Les structures d’accueil de jeunes enfants, comme les crèches et les écoles, s’allient parfois au conservatoire de la ville afin de proposer un parcours d’éveil à la musique. Cette initiation vise les moins de 5 ans et s’établit sur une durée de 1 à 3 heures par semaine.

S’agissant d’une découverte du monde musical, ce cursus n’est pas sanctionné par une évaluation de fin de cycle. Il s’articule autour d’une durée de 1 à 3 ans, jusqu’à ce que l’enfant puisse intégrer le premier cycle. C’est l’occasion pour les enfants (et les parents) de découvrir les bienfaits de la musique classique !

Les heures de cours pendant le 1er cycle

La répartition des heures de cours par semaine lors du 1er cycle du conservatoire s’établit comme telle, en-dehors des spécificités locales :

  • 1h de formation musicale ;
  • 1h de pratique collective (chorale pendant 2 à 4 ans puis orchestre) ;
  • 30 minutes d’instrument (en individuel ou en cours collectif).

Les heures de cours pendant le 2ème cycle

Lors du 2ème cycle du conservatoire, les heures hebdomadaires sont réparties de la sorte :

  • 1h30 de formation musicale ;
  • 1h de pratique collective (en orchestre pour les instruments ou en chorale pour le chant) ;
  • 1h30 d’instrument (dont au moins 30 minutes de cours individuel).


À noter : la formation musicale cesse d’être obligatoire à l’issue du 2ème cycle, soit après 8 ans de pratique.

Les heures de cours pendant le 3ème cycle

Le 3ème cycle suivi au conservatoire comprend les mêmes matières que précédemment, réparties ainsi sur la semaine :

  • 2h de formation musicale (si maintenue);
  • 2h de pratique collective ;
  • 2h d’instrument.


Certains cursus scolaires, comme les classes à horaires aménagés en musique (Cham), intègrent les heures de formation musicale pendant les heures de présence scolaire.

Les heures de cours pendant le cycle spécialisé

Afin d’acquérir un DEM (diplôme d’études musicales), l’élève a le choix de réaliser un 4ème cycle dont les heures de cours s’organisent comme tel :

  • 2h de formation musicale ;
  • 3h de pratique collective ;
  • 2h d’instrument.


À l’issue de ce parcours, le diplôme délivré permet d’enseigner en tant que professeur de conservatoire. Il favorise aussi l’intégration dans les conservatoires nationaux.

Combien d’années dure un cycle de conservatoire ?

Chacun des 3 cycles de conservatoire s’échelonne sur une durée prévisible de 4 ans. Le dernier cycle spécialisé se réalise en 3 ou 4 ans. Cependant, si l’élève en éprouve le besoin, il peut rallonger la durée du cycle en redoublant une année.

  • Dans le premier cycle, les années sont nommées : 1C1, 1C2, 1C3 et 1C4.
  • Dans le deuxième cycle, les années sont nommées : 2C1, 2C2, 2C3 et 2C4.
  • Dans le troisième cycle, les années sont nommées : 3C1, 3C2, 3C3 et 3C4.

Les modalités d’évaluation en fin de cycle

L’évaluation à la fin du cycle permet à l’élève de se rendre compte de sa capacité à suivre les cours du cycle suivant, ou au contraire, de la nécessité de prendre une année supplémentaire pour s’améliorer.

La formation musicale est évaluée strictement en contrôle continu. Toutes les notes obtenues au cours de l’année sont rassemblées afin d’établir la moyenne.

La pratique individuelle et la pratique collective jouent sur deux tableaux. Une partie de la note se caractérise par l’évaluation continue, tandis que l’autre partie de la note prend en compte l’examen de fin de cycle. L’élève est alors amené à jouer ou chanter un morceau devant un jury, qui évalue la qualité de la technique et de l’interprétation.

Le conservatoire est-il ouvert pendant les vacances scolaires ?

La plupart des établissements ferme une partie des vacances d’été et pendant les vacances de Noël. Cependant, les élèves disposant d’une carte étudiant peuvent accéder à différentes parties du conservatoire lors d’une partie des congés. Les musiciens ont ainsi la possibilité de réserver et d’utiliser des studios pour répéter, seuls ou à plusieurs. Les bibliothèques et centres de ressources élargissent également leurs horaires au-delà de la période scolaire. Les cours, en revanche, sont suspendus pendant toutes les vacances.

Travailler depuis chez soi avec l’application NomadPlay

L’absence de cours pendant les vacances peut s’avérer particulièrement redoutable pour la motivation et la progression des élèves. Il est donc essentiel de trouver des dispositifs permettant de travailler seul chez soi sur les morceaux en cours de déchiffrage. C’est également valable comme soutien pédagogique tout au long de l’année.

L’application NomadPlay répond aux besoins spécifiques des élèves de conservatoire pour prolonger leur formation. Elle offre par exemple :

– des enregistrements de morceaux d’une qualité supérieure, réalisés par des professionnels ;
– la possibilité de jouer à la place d’un instrument avec tout l’orchestre ;
– la personnalisation rapide et intuitive des partitions ;
– un accès abondant à des partitions d’œuvres contemporaines, classiques ou jazz ;
– des fonctionnalités utiles comme la boucle, la modification du tempo ou de la tonalité.

Accessible sur tous les écrans, interactive et utilisée par des artistes professionnels, l’application NomadPlay est un outil précieux de continuité pédagogique et d’accompagnement dans l’étude de la musique.

Quels sont les diplômes obtenus en conservatoire ?

Le premier diplôme qui sanctionne le cursus musical au conservatoire s’obtient à la fin du 2ème cycle. Le premier cycle est en effet réservé à l’initiation et à la découverte. Ce diplôme s’intitule BEM, brevet d’études musicales. Il valide la capacité de l’élève à s’exprimer avec son instrument dans une relative autonomie. Il permet aussi le passage en 3ème cycle.

Lors du 3ème cycle, et précisément de l’année 3C1, l’élève doit faire un choix entre un cursus amateur ou un cursus le préparant à la vie professionnelle. La première solution mène à l’obtention du CEM, le certificat d’études musicales. La deuxième solution, en COP (cycle d’orientation professionnelle), permet à l’élève de passer son DEM, le diplôme d’études musicales nécessaire pour exercer comme enseignant.

Nous avons consacré un article aux diplômes et concours du professeur de musique.

Le cas des cycles supérieurs en conservatoire national

Après le cursus classique en CRD ou en CRR, les très bons élèves qui le souhaitent peuvent être admis au conservatoire national, dans un cycle supérieur, sur concours. Ils y suivent alors un premier cycle menant au DNSP musicien en 3 ans, qui offre une équivalence de licence, puis un second cycle en 2 ans qui confère le grade de master.

Un 3ème cycle supérieur est proposé à ceux qui s’orientent par exemple vers la recherche. L’équivalence obtenue est celle d’un doctorat (bac +8).

Le cursus au conservatoire national comprend différentes participations à des prix d’excellence nationaux ou internationaux, réservés aux musiciens les plus virtuoses de chaque promotion.

Avant d’inscrire votre enfant au conservatoire, vous devrez soulever quelques interrogations indispensables pour faire le bon choix concernant l’apprentissage de votre enfant. À partir de quel âge initier mon enfant à la musique classique ? Quel instrument de musique est fait pour lui/elle ? Quels sont les prérequis pour commencer l’apprentissage du violon ? du saxophone ? de la clarinette ? Que choisir parmi école de musique ou conservatoire ? D’ailleurs, faut-il mieux un établissement, des cours à domicile ou en ligne ? Comment aider à faire progresser mon enfant en musique sans qu’il se décourage ? NomadPlay vous donne toutes les clés pour que votre enfant s’épanouisse en apprenant la musique !

Sources :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles qui pourraient vous intéresser

les métiers de la musique
Les métiers de la musique offrent certains avantages et présentent aussi des contraintes qu’il faut connaître avant de se lancer. Tour d’horizon.
Publié le 3 septembre 2021
Vie privée

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site et réaliser des statistiques de visite. Vous pouvez accepter l’utilisation des cookies ou choisir de paramétrer les cookies. En savoir plus