Donner des cours de piano : comment capter l'attention des jeunes élèves 

Donner des cours de piano : comment capter l'attention des jeunes élèves

L’enseignement du piano est parfois une vocation, parfois une découverte au fil d’un parcours professionnel. Si savoir parfaitement jouer de son instrument est un atout indispensable pour donner des cours de piano, d’autres critères entrent aussi en compte comme l’utilisation de la bonne méthode ou la capacité à bien organiser une séance. Ces points s’avèrent encore plus importants lorsque vous enseignez à un public d’enfants. Découvrez tous nos conseils pour bien agencer vos cours de piano, en particulier avec de jeunes élèves.

Quel est le niveau requis pour donner des cours de piano ?

Qui peut donner des cours de piano ? En soi, il n’existe pas de règle absolue. Le professeur de piano devrait cependant compter plusieurs années de pratique en plus que son élève afin de pouvoir lui apporter un enseignement pertinent.

Pour enseigner au conservatoire ou dans une école supérieure de musique, un professeur de piano doit pouvoir prouver ses compétences à l’aide de diplômes tels que le DE, le DNSPM ou le CA.

En tant que professeur de piano, vous devez aussi faire preuve d’autres qualités que la maîtrise de votre instrument, telles que :

  • la patience et la bienveillance dans votre rapport aux élèves ;
  • la souplesse dans votre façon d’enseigner au vu de la variété des profils d’élèves ;
  • la capacité à transmettre votre passion et votre amour du travail ;
  • la rigueur et le professionnalisme dans l’établissement de vos cours de piano ;
  • la recherche d’une communication effective avec les parents et les équipes ;
  • l’ouverture d’esprit à tout ce qui touche au domaine de la musique.

Le cas du professeur particulier de piano

Donner des cours de piano comme prof particulier nécessite d’acquérir un statut bien précis. Vous pouvez enseigner en tant qu’employé d’une agence de cours à domicile, ou bien en tant qu’auto-entrepreneur. Les tarifs se fixent en fonction de l’offre et de la demande, mais aussi selon votre propre expérience d’enseignant.

Il n’y a pas réellement de diplôme à présenter en tant que professeur particulier de piano. Certaines structures, dont les écoles privées, vous demanderont davantage de compétences, tandis que si vous œuvrez à votre compte, vous pourrez simplement faire valoir vos qualités en fonction de vos années de pratique de piano.

Donner des cours de piano : choix de la méthode et de la pédagogie

En tant que professeur de piano, il est habituel de s’appuyer sur les méthodes suivies lors de son propre cursus d’étude pour enseigner l’instrument à ses élèves. Cependant, il est important de prendre en compte la pluralité d’approches proposées, ne serait-ce que dans le domaine du piano classique et jazz, afin de pouvoir s’adapter à la fois au profil des élèves et aux demandes de la structure qui vous emploie.

Au conservatoire, par exemple, les cours de piano et de formation musicale sont bien distincts. L’élève apprend d’une part à lire les notes et le rythme pendant les cours de solfège, et d’autre part à acquérir la bonne technique pianistique avec son enseignant spécialisé.

La didactique de la musique évolue constamment. Les méthodes actuelles d’enseignement du piano peuvent toutefois continuer à s’appuyer sur certaines bases qui ont fait leurs preuves telles que :

  • la méthode HaNon (pour des exercices d’échauffement et de technique) ;
  • la méthode Bartok-Reschofsky ;
  • la collection Pianorama ;
  • la méthode Rose ;
  • ainsi que d’autres ouvrages de piano connus.

Une certaine souplesse reste nécessaire dans la pédagogie. Que vous utilisiez tout ou partie de ces méthodes de piano, vous aurez besoin d’avoir plusieurs cordes à votre arc afin d’accompagner les élèves plus en difficulté. N’hésitez pas à vous former à des approches variées d’étude du piano et à suivre des stages de pédagogie spécifiques.

Comment structurer et organiser un cours de piano ?

L’un des points majeurs de la structure d’un cours de piano repose sur la mise en place de rituels ou d’habitudes. Si votre élève commence chacun de ses cours par des gammes ou par un échauffement des doigts spécifique, il entrera plus rapidement dans le bon état d’esprit pour l’apprentissage. Il s’agit d’un conditionnement bien connu dont vous tirerez notamment parti avec les élèves les plus dissipés.

Le reste de la séance de piano s’articule autour de deux axes : les objectifs à long terme et les objectifs du jour. Cela demande forcément de l’anticipation et une adaptation à chaque élève, mais vous verrez rapidement que la trame d’une année ne varie pas tant que ça de l’un à l’autre. Certains points doivent être acquis avant de passer aux apprentissages suivants, qu’il s’agisse de l’indépendance des mains, du passage du pouce, de la recherche de la bonne position du poignet ou encore de l’intégration d’un rythme.

Appuyez-vous sur un découpage horaire de la séance, vous parviendrez à être plus efficace et à bien suivre tous les enseignements prévus. Par exemple, un cours de piano pourrait commencer par 10 minutes de déchiffrage de la partition, puis continuer avec 15 minutes d’échauffement des doigts avant de basculer sur une trentaine de minutes de jeu d’un ou de deux passages du morceau.

Trouver les bonnes ressources musicales à proposer aux élèves

Un cours de piano ne représente parfois qu’une heure dans la semaine de l’élève. C’est assez peu pour se former de façon globale à la technique et au jeu. Afin d’enrichir la culture de vos élèves et de les aider à développer leur sensibilité, proposez leur différentes ressources musicales. En voici quelques exemples :

  • les concerts pour jeune public proposés par les conservatoires et orchestres nationaux ;
  • les émissions télévisées ou radios des chaînes musicales (France Musique, Mezzo) ;
  • les sites spécialisés dans l’apprentissage de la musique classique comme La Quinte Juste.

En tant que professeur de piano, vous avez un rôle de veille à assurer quant aux évènements et aux publications médiatiques liées à votre domaine. Rapprochez-vous des acteurs locaux de la musique (associations, académies, établissements, artistes) afin d’entretenir un réseau de contacts riche et pluriel.

Utiliser NomadPlay pour travailler des morceaux en autonomie

Application de lecture de partition premium, NomadPlay accompagne tous vos élèves au quotidien en leur proposant des morceaux de piano classiques et jazz incontournables. Chaque enregistrement est réalisé par une équipe de musiciens professionnels ou par un orchestre renommé, de sorte que vos élèves puissent former leur oreille avec précision.

NomadPlay est particulièrement intéressante en complément des cours de piano. Elle permet à chaque apprenti pianiste de s’entraîner chez soi de façon personnalisée, en modulant les pistes audio d’accompagnement, le tempo ou les passages à répéter. Elle participe à entretenir la motivation des élèves entre deux cours, et les incite à découvrir de nouvelles partitions qui correspondent à leur niveau. Vous trouverez sur NomadPlay du répertoire solo et des morceaux de musique de chambre, afin d’ouvrir vos élèves à la pratique collective.

4 conseils pour adapter ses cours de piano aux jeunes élèves

Il y a quelque chose de très stimulant dans le fait de donner des cours de piano à de jeunes élèves. Pourtant, ces derniers ne s’avèrent pas toujours faciles à gérer. Leur plus grosse difficulté ? Se concentrer pendant 30, 45 ou 60 minutes sur une seule discipline. Voici 4 conseils qui vous aideront à mieux capter l’attention de vos petits élèves en cours de piano.

Prévoir un temps d’accueil et de transition

Vous ne pourrez pas exiger du calme et de l’attention d’un élève qui sort tout juste de l’école ou qui vient de jouer au football une demi-heure avec ses amis. Acceptez de prendre un petit temps pour accueillir chaque élève, pour échanger quelques banalités sur son quotidien et s’installer progressivement dans la séance.

Rester à l’écoute de l’élève et de son humeur du jour

Aujourd’hui, votre élève ne tient pas en place et ne parvient pas à se concentrer. Plutôt que de vous acharner à lui expliquer la différence entre le binaire et le ternaire, pourquoi ne pas en profiter pour lui proposer une session d’improvisation ? Ce sera l’occasion de réviser les gammes en douceur et en s’amusant. Si au contraire votre élève vous semble démotivé et lassé, il est peut-être temps de changer de morceau ou de lui mettre une nouveauté à disposition.

Chercher à rendre chaque apprentissage plus ludique

Un joli papillon qui vole pour symboliser la légèreté du poignet, un jeu de percussion pour mieux comprendre le principe du piqué : les enfants sont sensibles à l’imaginaire et à l’amusement. En leur offrant des approches ludiques des concepts pianistiques, vous aurez davantage de chances de leur faire comprendre les principes les plus complexes.

Respecter le rythme d’apprentissage de chacun

Tous les élèves n’apprennent pas au même rythme. Présenter un apprentissage à un enfant alors qu’il n’a pas encore acquis le précédent pourrait le bloquer ou le décourager. Veillez à évaluer régulièrement ses avancées et à adapter le contenu proposé en fonction de ses progrès.

Des milliers de partitions pour piano classique sur NomadPlay !

Pour apprendre à son rythme, rien de mieux qu’un outil pédagogique tel que NomadPlay. Le catalogue NomadPlay regroupe plus de 30 000 oeuvres de la musique classique et jazz. Parmi elles, de nombreuses partitions arrangées pour piano classique !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles qui pourraient vous intéresser

Vie privée

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site et réaliser des statistiques de visite. Vous pouvez accepter l’utilisation des cookies ou choisir de paramétrer les cookies. En savoir plus