Quel instrument de musique est fait pour mon enfant ?

Quel instrument de musique est fait pour mon enfant ?

En 2014, une étude réalisée en France auprès des enfants de 8 à 16 ans révélait que 56% d’entre eux jouaient ou aimeraient jouer de la guitare, et 37% du piano. Sur les 438 personnes interrogées, aucune n’a mentionné le violoncelle. C’est souvent par méconnaissance des autres instruments que les enfants se retrouvent derrière un clavier ou une guitare. Pourtant, il existe une grande variété d’instruments adaptés aux plus jeunes.

Quelles sont les familles d’instruments dans la musique classique ? Comment les faire découvrir aux enfants ? Et quels sont les meilleurs choix d’instrument en fonction de la personnalité de chacun ?

Les grandes familles d’instruments

Les orchestres symphoniques comptent 4 grandes familles d’instruments de musique, elles-mêmes déclinées en plusieurs sous-familles.

Les cordes

Dans la famille des cordes, il faut distinguer :

  • les cordes frottées ;
  • les cordes pincées ;
  • les cordes frappées.


Les instruments à cordes frottées disposent d’une caisse en bois prolongée d’un manche, sur lequel sont fixées des cordes. Celles-ci émettent un son au contact de l’archet qui les frotte. Se retrouvent dans cette sous-famille le violon, le violoncelle, la contrebasse, l’alto, ainsi que l’octobasse

Les instruments à cordes pincées peuvent être maniés avec les doigts, comme la harpe, la guitare et la mandoline, ou actionnés par un clavier qui pince les cordes, comme le clavecin.

Les instruments à cordes frappées disposent de touches ou de marteaux qui viennent heurter les cordes. Le piano et le cymbalum en font partie.

Les bois

Ces instruments à vent étaient fabriqués à l’origine à partir de bois, mais ils sont aujourd’hui déclinés dans d’autres matériaux comme le métal. Le musicien produit du son en soufflant dans une extrémité de l’instrument.

Les bois à biseau présentent un petit trou dans lequel le souffle pénètre. Ils regroupent les différentes flûtes, dont la flûte à bec, le piccolo et la flûte traversière.

Les bois à anche simple comportent une lamelle de roseau que l’instrumentiste fait vibrer avec son souffle. C’est le cas de la clarinette et du saxophone.

Les bois à anche double, eux, ont deux lamelles à faire vibrer. Ils comptent dans leurs rangs le basson, le hautbois, le cor anglais et le contrebasson.

Les cuivres

Chez ces autres représentants des instruments à vent, il n’y a pas d’anche ou de biseau. Le musicien fait vibrer ses propres lèvres pour produire le son. Ce sont des instruments facilement reconnaissables avec leur couleur brillante et leur sonorité imposante.

Les cuivres comprennent notamment la trompette, le cor, le tuba et les trombones.

Les percussions

Cette grande famille regroupe des instruments variés qui se frappent, se secouent, se grattent, se frottent ou s’actionnent par le souffle. La classification des percussions varie beaucoup, du fait de la diversité des matériaux et des moyens de jeu qui les concernent.

Les percussions peuvent par exemple être définies d’après leur possibilité à produire un son précis ou non. Dans ce cas, elles sont rangées en instruments à sons déterminés, comme le xylophone, et en instruments à sons indéterminés, comme la caisse claire et la grosse caisse.

Une autre classification différencie les membranophones, qui contiennent des cordes ou une membrane vibrant au-dessus d’une caisse de résonance, et les idiophones, dont la structure même produit le bruit. Les membranophones comprennent alors les tambours ou le cymbalum, et les idiophones le triangle, les castagnettes et les maracas.

La voix est-elle un instrument ?

Oui, la voix fait partie des instruments à vent ! Elle est classée un peu à part, car son mode d’action est unique. Elle n’utilise aucun matériel accessoire autre que le corps du musicien.

Comment découvrir les différents instruments de musique pour enfant ?

Au-delà d’Internet, des vidéos et des CD de musique classique pour enfant, il est très intéressant de partir à la rencontre des musiciens pour mieux découvrir les instruments dont ils jouent. C’est l’occasion de se rendre compte de la véritable sonorité d’un cuivre, de la difficulté de faire sonner un violon juste, ou de la taille conséquente d’un piano à queue.

Les essais avant une inscription en conservatoire

Lors d’une demande d’inscription en conservatoire, les enfants n’ayant jamais joué d’instrument doivent choisir celui qu’ils veulent étudier. Pour ce faire, des séances de découverte des instruments sont organisées avant la rentrée. L’enfant peut poser des questions et même essayer les instruments des familles qui l’intéressent.

Vous hésitez à mettre votre enfant en école de musique ou au conservatoire ? Consultez notre article sur le sujet pour comparer ces types d’établissement et faire le bon choix pour votre enfant !

Emmener son enfant à un concert de musique classique

Les orchestres symphoniques de secteur, l’opéra et le théâtre proposent régulièrement des prestations réservées au jeune public. C’est ainsi l’occasion de bénéficier de concerts de courte durée, souvent enrichis d’explications sur la place des instruments, d’anecdotes amusantes et d’échanges enrichissants avec les professionnels.

Les cours d’éveil musical

Dès la maternelle, les enfants intéressés par la musique peuvent prendre des cours d’éveil musical. Cette première approche de la musique est idéale pour se familiariser avec le rythme, mais elle permet aussi de découvrir des percussions et des instruments variés.

Retrouvez plus de détails à ce sujet dans notre article sur l’éveil musical et l’initiation à la musique dès le plus jeune âge.

Les stages de découverte de la musique classique pour enfant

Pendant les congés ou sur le temps extra-scolaire, certaines structures proposent des stages de découverte de la musique aux enfants. Spécifiquement adressés aux non musiciens, ces séjours font découvrir différents aspects de la musique et des instruments aux plus jeunes.

Ces derniers peuvent y expérimenter le chant, s’essayer à plusieurs types d’instruments et partager la musique avec d’autres enfants de leur âge. Que ce soit dans une association, en école de musique, en cours particulier ou au conservatoire, vous pourrez ensuite choisir la bonne méthode d’apprentissage de la musique pour votre enfant.

Choisir le bon instrument de musique selon la personnalité de l’enfant

Qu’il aime écouter de la musique classique pour enfant seul dans sa chambre ou qu’il préfère danser au milieu du salon sur des rythmes endiablés, il y a forcément un instrument qui correspond mieux à la personnalité de votre enfant.

Il est dynamique et a le rythme dans la peau

Votre enfant ne tient pas en place ? Il se trémousse dès qu’il entend une musique rythmée et bat la mesure comme personne ? Les percussions sont faites pour lui ! Ce vaste domaine d’instruments de musique pour enfant regroupe la traditionnelle batterie, le triangle et le xylophone, mais aussi des instruments plus récents comme la boîte à rythme, et une multitude d’autres issus du folklore de chaque pays (balafon au Mali, bongo à Cuba, mridang en Inde, etc.).

Une chose est sûre, l’étude des percussions est toute destinée aux enfants dynamiques, avides de découvertes et qui savent faire preuve de rigueur rythmique.

Il a une excellente oreille musicale et une sensibilité accrue

Les cordes sont les instruments phares des grands sensibles. Le violon, l’alto, le violoncelle et la contrebasse nécessitent des capacités auditives très fines, car l’enfant doit lui-même ajuster la hauteur du son à l’oreille afin de trouver la bonne note. D’ailleurs, les professeurs de cordes du conservatoire font passer un test préliminaire aux futurs élèves dans le but de déterminer s’ils seront capables de maîtriser cette donnée indispensable.

Si la plupart des instruments demandent du musicien une bonne dose de sensibilité, c’est encore plus le cas avec le violon et ses dérivés. Pour pouvoir interpréter les morceaux avec émotion, le violoniste ou le violoncelliste puise en ses propres ressources intérieures afin d’apporter le vibrato parfait ou la note aiguë la plus pure. Découvrez en plus sur l’apprentissage de la musique classique chez les enfants en consultant notre article dédié à cette thématique.

Il apprécie différents styles de musique

La guitare et les claviers offrent une certaine polyvalence dans le choix des styles joués. Du classique au jazz en passant par la variété, le rock, le reggae ou le blues, ce sont des instruments souvent choisis pour leur convivialité et leur multiples possibilités d’interprétation.

À l’issue de quelques années de pratique de la guitare classique, votre enfant pourra par exemple s’essayer à la guitare électrique. De même, l’étude du clavier peut mener aussi bien vers une carrière de pianiste classique que vers l’apprentissage des techniques modernes de musique assistée par ordinateur.

Il aime sortir des sentiers battus

Clarinette, hautbois, flûte traversière, basson : ce sont les grands oubliés de l’orchestre que les enfants ne savent que très rarement différencier. Vous êtes parent d’un jeune qui veut tracer sa propre route ? Faites-lui découvrir ces instruments de musique pour enfant à la popularité discrète.

Plus sonores et plus originaux, la cornemuse ou l’accordéon seront également des choix appropriés pour ceux qui souhaitent se démarquer.

Il apprécie être au centre de l’attention

Rien de tel qu’un cuivre tonitruant pour attirer l’attention ! De la trompette au cor, les enfants qui décident de se lancer dans l’apprentissage d’un cuivre ont souvent un tempérament marqué. Ils apprécient que les autres leur portent intérêt. De nombreux morceaux de musique classique font la part belle à ces instruments exigeant souffle, synchronisation et présence. L’apprentissage du saxophone est très plébiscité par les enfants, bien que l’instrument s’avère difficile à dompter avant 10 ans.

Les amateurs de Bach ou Saint-Saëns pourraient aussi trouver chaussure à leur pied en choisissant l’orgue. Enseigné dans un premier temps sur des modèles électroniques, il figure parmi les instruments les plus anciens. C’est l’instrument idéal pour susciter l’attention de toute une assemblée.

Il a un tempérament solitaire et un caractère plutôt tranquille

Les instruments les plus adaptés à la pratique solitaire sont le piano, la harpe et leurs dérivés comme le clavecin. Bien qu’ils s’intègrent facilement dans un orchestre, ils témoignent à eux seuls d’une polyphonie permettant de jouer la plupart des voix d’un morceau.

Les pianistes ont une image marquée par la période romantique de virtuose mélancolique, d’incompris mélomane. Sans se laisser aller à de telles extrémités, il est juste de dire que ces musiciens aiment autant jouer dans l’intimité de leur chambre pendant des heures que se produire en soliste devant un public.

Il a des qualités d’orateur et aime s’exprimer

S’il est un instrument universel, c’est bien la voix. Le chant fait partie des instruments enseignés au conservatoire et dans la plupart des structures dédiées à la musique classique. Pour aimer chanter, il faut aimer s’exprimer oralement. Le chant s’avère bénéfique à tous, puisqu’il est même utilisé comme thérapie et peut aider à désamorcer des émotions profondément enfouies.

Les signes suivants devraient vous conforter dans l’idée que votre enfant appréciera l’étude du chant :

  • il chante tout le temps ;
  • il retient beaucoup plus facilement les textes lorsqu’ils sont mis en mélodie ;
  • il apprécie l’écoute de morceaux chantés, que ce soit en lyrique ou en variété ;
  • il est capable de s’apaiser ou de se réconforter avec une chanson.

À savoir : la timidité n’est pas forcément un frein à l’apprentissage du chant. D’ailleurs, comme en théâtre, le chant peut constituer une façon de dépasser ses craintes et ses angoisses en se mettant dans la peau de quelqu’un d’autre.

Spécificités techniques et pratiques de certains instruments

Au-delà de la personnalité et des goûts de l’enfant, certains aspects de la pratique entrent aussi en jeu dans le choix de l’instrument. Vous pouvez en découvrir davantage sur ce point dans notre article sur les prérequis pour bien débuter la musique classique.

Le budget pour louer ou acheter un instrument de musique pour enfant

Le choix de l’instrument de musique de l’enfant se heurte souvent aux préoccupations financières de ses parents. Si la guitare, la flûte à bec ou le djembé s’avèrent plutôt accessibles, il en est tout autrement du piano, du violon ou de la batterie.

Cependant, l’apprentissage d’un instrument ne devrait pas être conditionné à l’aisance financière. Pour décloisonner la musique classique et la rendre plus abordable, plusieurs solutions sont généralement proposées aux parents d’élèves musiciens, telles que :

  • l’achat d’occasion d’un instrument au cours d’une vente entre particuliers ;
  • la location de l’instrument auprès d’un luthier, d’un magasin de musique ou du conservatoire ;
  • le paiement en plusieurs échéances ;
  • la possibilité de bénéficier de tarifs attractifs en tant qu’élève de conservatoire ou d’école de musique ;
  • le prêt d’un instrument ou d’un accessoire par le professeur.

Pouvoir soutenir son enfant au quotidien

Plus l’enfant est jeune, plus cette caractéristique prend de son importance. À raison d’un cours d’une heure par semaine, le jeune élève a besoin d’un vrai soutien à la maison pour espérer progresser selon le rythme demandé. Dans l’idéal, les parents devraient pouvoir consacrer à leur enfant un bon quart d’heure quotidien afin de le motiver et de l’aider à exécuter le travail prévu pour la séance suivante.

Il n’est pas toujours simple de se placer dans une situation de professeur avec son propre enfant. Vous pouvez consulter notre article évoquant les clés du progrès – ou comment aider mon enfant à progresser ? afin de mieux mettre en place ce processus de soutien.

NomadPlay, l’application qui facilite l’apprentissage

Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas musicien ou que vous manquez de disponibilité que votre enfant sera condamné à échouer dans sa pratique musicale. Certains outils spécialement conçus pour améliorer le travail à la maison sont préconisés, tant dans les écoles de musique que dans les conservatoires.

L’application NomadPlay fait partie des outils les plus aboutis et les plus qualitatifs en la matière. Grâce à sa bibliothèque d’œuvres classiques ou jazz et à son large choix de partitions d’œuvres pédagogiques, l’élève retrouve les morceaux qu’il est en train d’apprendre pour s’y exercer. Les enregistrements proposés par NomadPlay sont de haute qualité, réalisés par de véritables musiciens et orchestres professionnels reconnus dans le monde entier : l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre National d’Île de France et l’Orchestre de Rouen-Normandie etc…

NomadPlay est particulièrement interactive rendant ainsi la répétition quotidienne ludique et stimulante. Vous pouvez jouer à la place d’un instrument avec un accompagnement digne d’un concert, annoter les partitions, créer des boucles pour répéter plusieurs fois un passage ou moduler le tempo.

Présent aux côtés d’artistes de tous niveaux, NomadPlay encourage les musiciens à progresser et à conserver une motivation suffisante entre les cours de musique en parfaite autonomie.

Est-il possible de changer d’instrument au cours du cursus ?

En conservatoire ou en école de musique, le choix de l’instrument se fait généralement pour une année. C’est le temps qu’il faut pour connaître les bases de l’instrument, pour pouvoir produire les notes justes et pour se faire un avis concret sur la pratique. Rien n’empêche l’élève ensuite, en fonction des quotas des classes, d’intégrer un autre cours. Il faut simplement se rappeler que certains instruments comme le piano ou le violon sont très demandés : l’inscription se fera alors sur liste d’attente.

Dans le cas de cours particuliers ou en association, la pratique est plus libre. Lors de la première année, l’enfant peut changer d’instrument si les professeurs disposent de créneaux compatibles avec l’élève.

Parfois, un enfant ne peut pas intégrer la classe souhaitée du fait d’un trop grand nombre d’élèves. Il est alors redirigé vers son second choix. Ce n’est pas une année de perdue : il va apprendre les bases de la musique, la concentration, la dextérité. Et peut-être que, finalement, il souhaitera poursuivre l’instrument l’année suivante.

Pour permettre à votre enfant de faire son choix d’instrument en connaissance de cause et mettre toutes les chances de son côté pour l’aider à apprendre la musique classique, vous avez maintenant plusieurs clés à votre disposition afin de lui faire découvrir chaque famille d’instrument. Gardez en tête que ce choix doit parfaitement lui correspondre, car c’est lui qui devra se motiver chaque jour pour répéter et dépasser les difficultés du débutant. Proposez lui diverses pistes et soutenez-le dans sa décision : vous serez son premier public !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles qui pourraient vous intéresser

les métiers de la musique
Les métiers de la musique offrent certains avantages et présentent aussi des contraintes qu’il faut connaître avant de se lancer. Tour d’horizon.
Publié le 3 septembre 2021
Vie privée

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site et réaliser des statistiques de visite. Vous pouvez accepter l’utilisation des cookies ou choisir de paramétrer les cookies. En savoir plus