Réouverture des conservatoires et des écoles de musique

Réouverture des conservatoires et des écoles de musique

Depuis un an, l’épidémie de Covid-19 a considérablement affecté la poursuite des activités culturelles. Même si la réouverture des conservatoires et écoles de musique a été actée par le gouvernement, certaines restrictions subsistent encore.

Or, les musiciens savent bien que seule la pratique régulière de leur instrument permet de progresser (nous avons déjà démontré l’importance de la continuité pédagogique dans un parcours musical) et les vacances scolaires ne permettent pas d’envisager une reprise des activités musicales avant de nombreuses semaines.

Evolution des restrictions liées au Covid

En date du 11 février 2021, la ministre de la culture avait nuancé la reprise des activités artistiques au motif que l’enseignement des activités artistiques et culturelles ne relevaient pas de l’instruction obligatoire prévue par la loi. 

Le 2 mai, constatant que les enseignements artistiques étaient toujours considérés comme « non-essentiels », le Syndicat National des Enseignants et Artistes a publié une lettre ouverte, doublée d’une pétition, adressée à Emmanuel Macron, demandant la réouverture de tous les lieux d’apprentissages artistiques. 

La reprise est totale depuis le 9 juillet, mais comme chaque été les conservatoires et écoles de musique ferment leurs portes pour deux mois.

Dans quelles conditions s’effectue la reprise ?

L’article 35 du décret du 3 mai, 2021 du ministère de la culture a rappellé les conditions de Reprise progressive des activités dans les conservatoires et lieux d’enseignement artistique.

« Les établissements d’enseignement artistique mentionnés …/…sont autorisés à ouvrir au public, pour les seuls pratiquants professionnels et les formations délivrant un diplôme professionnalisant, et les établissements mentionnés à l’article L. 216-2 du code de l’éducation sont autorisés à ouvrir au public pour l’accueil des élèves inscrits dans les classes à horaires aménagés quel que soit le cycle, des élèves inscrits en troisième cycle et en cycle de préparation à l’enseignement supérieur lorsque les formations relevant du présent 6° ne peuvent être assurées à distance »

Reprise des activités artistiques à partir du 1er juillet 2021

Le décret du 7 juin permettant la mise en œuvre de la phase 3 du déconfinement avait prescrit les mesures générales pour la réouverture des conservatoires et écoles de musique.

  • La pratique de la danse est désormais autorisée pour l’ensemble des majeurs dans les établissements d’enseignement artistique, avec fixation d’une jauge de 50% de la capacité d’accueil de la classe applicable à la pratique de la danse par les majeurs non prioritaires ainsi que l’interdiction, à l’égard de ce même public, de la pratique de la danse « avec contacts ».
  • Les chorales restent interdites
  • Les rassemblements dans un lieu public sont limités à 10 personnes.
  • Possibilité d’activité culturelle dans les établissements sportifs couverts (sauf art lyrique en groupe) dans la limite de 50% de la jauge
  • Les Établissements recevant du Public de type L et CTS (Chapiteaux tentes et structures) font désormais l’objet de dispositions communes. La jauge pour l’accueil du public assis dans les ERP de type L et CTS passe à 65% de la capacité d’accueil de l’établissement, dans la limite de 5 000 personnes par salle. Les groupes de spectateurs devant être séparés d’un siège peuvent désormais atteindre 10 personnes.
  • Les activités d’enseignement artistique mentionnés au 6° de l’article 35 peuvent se tenir dans les ERP de type L, sans qu’aucune jauge ne leur soit appliquée.

La reprise en présentiel demeurait encore très limitée, uniquement si le distanciel ne pouvait être envisagé. L’accueil des élèves de cycles 1 et 2 et la pratique musicale en loisir demeuraient interdits en présentiel. Les répétitions des orchestres étaient elles aussi encore interdites.

Comment poursuivre la pratique instrumentale malgré la pandémie ?

Tous les musiciens ont à cœur de progresser dans leur pratique instrumentale. En l’absence de cours dûe à la fermeture des conservatoires, beaucoup d’entre eux ont eu des difficultés à maintenir leur niveau ou progresser.

Nomadplay, une plateforme inédite dédiée à l’accompagnement musical. L’application donne l’opportunité aux musiciens amateurs comme professionnels de jouer aux côtés de grands artistes, en immersion totale, et de développer son sens de l’écoute d’une façon spectaculaire. Grâce aux partitions synchronisées avec les enregistrements audio, tout musicien (qu’il soit débutant ou amateur confirmé) peut découvrir la joie de se sentir accompagné. 

Quel pianiste n’a jamais rêvé d’interpréter, en qualité de soliste, un des grands concertos pour piano et orchestre ? Quel bassoniste ne serait pas enchanté de jouer les concertos de Vivaldi, accompagné de l’orchestre philharmonique de Strasbourg ?

Dorénavant, chaque musicien peut redécouvrir l’étendue du répertoire de son instrument comme se préparer aux répétitions grâce au gigantesque catalogue d’oeuvres NomadPlay. Musique de chambre, œuvres du Répertoire, classique ou jazz : grâce aux milliers d’oeuvres disponibles dans la bibliothèque Nomadplay, le plaisir de la Musique devient accessible à tous.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles qui pourraient vous intéresser

Vie privée

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site et réaliser des statistiques de visite. Vous pouvez accepter l’utilisation des cookies ou choisir de paramétrer les cookies. En savoir plus